1 00:00:05,040 --> 00:00:11,440 - BNP Paribas, l’une des plus grandes banques en Europe, publie ses résultats annuels 2018. 2 00:00:11,440 --> 00:00:16,400 Jean-Laurent Bonnafé, bonjour et bienvenue, vous êtes Administrateur Directeur général de BNP Paribas. 3 00:00:16,400 --> 00:00:18,280 - Merci ! - Que voulez-vous plus particulièrement souligner 4 00:00:18,280 --> 00:00:20,080 dans les résultats de l’exercice pour le Groupe ? 5 00:00:20,080 --> 00:00:22,320 L’activité du groupe est soutenue en 2018, 6 00:00:22,320 --> 00:00:27,480 avec un encours de crédit en hausse dans un contexte de croissance économique en Europe. 7 00:00:27,480 --> 00:00:33,280 L’évolution des revenus est cependant pénalisée par l’environnement de taux toujours bas 8 00:00:33,280 --> 00:00:39,200 et par un contexte de marché défavorable avec des conditions particulièrement difficiles en fin d’année. 9 00:00:39,200 --> 00:00:45,080 Les revenus des pôles opérationnels montrent une bonne résistance et sont en très léger recul. 10 00:00:45,080 --> 00:00:48,760 Domestic Markets diminue légèrement dans les réseaux, 11 00:00:48,760 --> 00:00:51,720 mais progresse bien dans les métiers spécialisés ; 12 00:00:51,720 --> 00:00:56,280 International Financial Services affiche une bonne croissance en dépit d’effets de change défavorables 13 00:00:56,280 --> 00:01:04,480 et les revenus de CIB sont impactés par un contexte de marché peu favorable et des conditions particulièrement difficiles en fin d’année. 14 00:01:04,480 --> 00:01:10,840 Les coûts des pôles opérationnels évoluent en lien avec le développement des activités spécialisées de Domestic Markets 15 00:01:10,840 --> 00:01:14,920 et d’IFS, mais ils diminuent dans les réseaux de détail et chez CIB. 16 00:01:14,920 --> 00:01:24,080 Le coût du risque du Groupe s’améliore de 4,9% par rapport à 2017, correspondant à 35 points de base des encours. 17 00:01:24,080 --> 00:01:30,080 Le résultat net du Groupe s’élève à 7,5 milliards d’euros, très légèrement inférieur à l’an dernier. 18 00:01:30,080 --> 00:01:38,200 Il enregistre l’impact ponctuel de la forte baisse des marchés en fin de période sur la participation résiduelle dans First Hawaiian Bank 19 00:01:38,200 --> 00:01:42,480 et sur certains actifs valorisés à leur valeur de marché dans le portefeuille d’assurances. 20 00:01:42,480 --> 00:01:45,960 Cette valeur devrait normalement revenir, au moins en partie, 21 00:01:45,960 --> 00:01:52,400 avec la normalisation graduelle des marchés, comme le montre la vente du solde des titres First Hawaiian Bank en janvier 22 00:01:52,400 --> 00:01:55,480 qui a permis d’en récuperer une part significative. 23 00:01:55,480 --> 00:01:59,240 En termes de structure financière, le Groupe est bien capitalisé 24 00:01:59,240 --> 00:02:03,760 et le ratio Common Equity Tier 1 plein s’élève à 11,8% en fin d’exercice, 25 00:02:03,760 --> 00:02:09,600 en hausse de 20 points de base par rapport au niveau pro forma de début d’année. 26 00:02:09,600 --> 00:02:16,920 Nous proposons le paiement d’un dividende de 3,02 euros par action pour l’exercice 2018, 27 00:02:16,920 --> 00:02:24,320 en ligne avec l’exercice précédent malgré le léger recul du résultat net pour tenir compte de l’impact ponctuel de fin d’année que j’ai mentionné, 28 00:02:24,320 --> 00:02:28,800 car nous portons une grande attention à la continuité de notre politique de dividende. 29 00:02:28,800 --> 00:02:34,440 - L’activité Clientèle reste bien orientée dans la zone euro, en dépit d’une croissance moins rapide. 30 00:02:34,440 --> 00:02:37,280 Quelle est la performance de Domestic Markets dans ce contexte ? 31 00:02:37,280 --> 00:02:42,440 - Domestic Markets montre une bonne dynamique commerciale dans un contexte de croissance économique dans la zone euro, 32 00:02:42,440 --> 00:02:46,800 avec une progression des crédits dans tous les métiers, et une hausse des dépôts dans tous les pays. 33 00:02:46,800 --> 00:02:52,000 Et la collecte nette de la Banque Privée s’établit à 4,4 milliards d’euros sur l’exercice. 34 00:02:52,000 --> 00:02:58,440 Domestic Markets met progressivement en place de nouvelles expériences client et poursuit sa transformation digitale. 35 00:02:58,440 --> 00:03:02,080 Au total, Domestic Markets compte plus de 8 millions de clients digitaux 36 00:03:02,080 --> 00:03:08,680 et nous sommes classés n° 1 en France en termes de fonctionnalités sur mobiles par le cabinet spécialisé D-Rating. 37 00:03:08,680 --> 00:03:13,200 En termes de banques digitales, Hello bank! continue de convaincre de nouveaux clients, 38 00:03:13,200 --> 00:03:18,160 franchissant la barre des 3 millions de clients, tandis que Nickel dépasse les 1,1 millions de comptes ouverts, 39 00:03:18,160 --> 00:03:22,440 progressant de 44% par rapport à fin 2017. 40 00:03:22,440 --> 00:03:28,440 Domestic Markets adapte également son offre aux nouveaux usages grâce à des produits innovants tels que LyfPay, 41 00:03:28,440 --> 00:03:34,160 notre nouvelle solution de paiement mobile, qui a déjà été téléchargée 1,3 millions de fois en France. 42 00:03:34,160 --> 00:03:40,280 En parallèle, Domestic Markets rationalise son modèle opérationnel en combinant simplification, 43 00:03:40,280 --> 00:03:44,640 digitalisation de bout en bout des parcours client et d’automatisation des processus, 44 00:03:44,640 --> 00:03:47,800 tout en continuant à ajuster la taille de son réseau d’agences. 45 00:03:47,800 --> 00:03:53,520 En termes de résultat, les revenus sont légèrement plus faibles à environ 15,7 milliards d’euros, 46 00:03:53,520 --> 00:03:59,160 toujours sous l’effet de l’environnement de taux bas, mais partiellement compensé par la bonne dynamique commerciale 47 00:03:59,160 --> 00:04:02,680 que j’ai déjà mentionnée et par la forte croissance des métiers spécialisés. 48 00:04:02,680 --> 00:04:08,320 Les frais de gestion sont très légèrement en hausse sous l’effet du développement continu des métiers spécialisés, 49 00:04:08,320 --> 00:04:11,840 mais ils diminuent de 0,9% dans nos réseaux de détail. 50 00:04:11,840 --> 00:04:20,320 Compte tenu de la réduction du coût du risque, en particulier chez BNL en Italie, le résultat avant impôt augmente de 3,4% à 3,7 milliards d’euros. 51 00:04:20,320 --> 00:04:25,080 En conclusion, pour Domestic Markets, une bonne dynamique commerciale et une amélioration des revenus, 52 00:04:25,080 --> 00:04:31,160 malgré la persistance de l’environnement de taux bas. - Personal Finance reste un moteur des revenus du Groupe. 53 00:04:31,160 --> 00:04:35,480 Quels sont les points marquants pour l’activité crédit à la consommation en 2018 ? 54 00:04:35,480 --> 00:04:44,040 - Personal Finance continue à montrer une forte dynamique commerciale en 2018, avec un encours de crédit en hausse de presque 13% sur une base comparable, 55 00:04:44,040 --> 00:04:48,720 grâce à une forte demande en Europe et à l’effet positif des nouveaux partenariats. 56 00:04:48,720 --> 00:04:56,200 Je vous rappelle que ce métier a acquis l’activité de financement de General Motors Europe, fin octobre 2017. 57 00:04:56,200 --> 00:05:03,880 Personal Finance poursuit également la mise en œuvre de sa transformation digitale, comme le montrent les 97 robots déjà opérationnels 58 00:05:03,880 --> 00:05:10,880 et les 31 millions d’opérations réalisées par ses clients en « self-care », soit environ les trois quarts du total. 59 00:05:10,880 --> 00:05:18,640 En termes de résultats, les revenus augmentent de 12,4%, soit 9 % sur une base comparable, en lien avec la hausse des volumes 60 00:05:18,640 --> 00:05:21,200 et un positionnement sur des produits présentant un meilleur profil de risque. 61 00:05:21,200 --> 00:05:28,040 Les coûts progressent de 13,9%, soit 7,9% en base comparable, dégageant un effet de ciseaux positif. 62 00:05:28,040 --> 00:05:34,160 Le coût du risque est bas rapporté aux encours, mais augmente en valeur absolue en raison de la hausse des volumes 63 00:05:34,160 --> 00:05:43,440 et de l’application de la norme comptable IFRS 9 à compter de 2018. Ainsi, le résultat avant impôt s’établit à 1,6 milliards d’euros, 64 00:05:43,440 --> 00:05:44,720 en hausse par rapport à l’an dernier. 65 00:05:44,720 --> 00:05:49,800 Sur une base comparable, le résultat avant impôt progresse de 5,9% par rapport à l’an dernier. 66 00:05:49,800 --> 00:05:53,920 En conclusion, dans un contexte favorable en Europe pour 2018, 67 00:05:53,920 --> 00:05:59,040 Personal Finance confirme sa très bonne dynamique commerciale soutenue par des tendances opérationnelles solides. 68 00:05:59,040 --> 00:06:04,840 - Toujours dans la banque de détail, comment évoluent vos réseaux de détail à l’international en 2018 ? 69 00:06:04,840 --> 00:06:07,880 Quels sont les derniers développements en Turquie ? 70 00:06:07,880 --> 00:06:12,240 Nos réseaux de détail à l’international affichent une bonne performance d’ensemble en 2018. 71 00:06:12,240 --> 00:06:16,560 Dans Europe-Méditerranée, les encours de crédit et de dépôts progressent sur base comparable. 72 00:06:16,560 --> 00:06:22,400 En 2018, Europe Méditerranée a finalisé l’acquisition des activités bancaires « core» de Raiffeisen Bank en Pologne, 73 00:06:22,400 --> 00:06:26,200 renforçant sa position de sixième banque du pays. 74 00:06:26,200 --> 00:06:31,880 Cette acquisition devrait améliorer de plus de 1% le résultat net par action du groupe en 2020. 75 00:06:31,880 --> 00:06:37,920 La mise en œuvre de la transformation digitale se poursuit, comme le montre le succès de nos banques digitales : 76 00:06:37,920 --> 00:06:46,760 en Turquie, la clientèle de Cepteteb dépasse la barre des 665 000 clients et en Pologne, BGZ Optima dépasse 223 000 clients. 77 00:06:46,760 --> 00:06:51,560 Nous avons également étendu l'utilisation de la signature électronique pour différents types de transactions. 78 00:06:51,560 --> 00:06:58,360 À périmètre et changes constants, les revenus d’Europe-Méditerranée sont en hausse de 12,5 %, avec une progression dans toutes les régions. 79 00:06:58,360 --> 00:07:04,600 Les coûts augmentent beaucoup plus lentement que les revenus, dégageant un effet de ciseaux largement positif. 80 00:07:04,600 --> 00:07:08,480 Le coût du risque augmente en raison d’une hausse modérée en Turquie. 81 00:07:08,480 --> 00:07:16,720 Au total, Europe-Méditerranée génère un résultat avant impôt de 684 millions d’euros en hausse de 24% par rapport à l’année précédente. 82 00:07:16,720 --> 00:07:20,840 À périmètre et changes courants, l’évolution du résultat reste fortement positive, 83 00:07:20,840 --> 00:07:26,680 mais est affectée par la dépréciation marquée de la livre turque sur la période. 84 00:07:26,680 --> 00:07:31,840 Concernant la Turquie, où les initiatives des autorités ont contribué à stabiliser l’économie, 85 00:07:31,840 --> 00:07:38,000 le coût du risque augmente modérément, comme je l’indiquais, et cette hausse est partiellement compensée par l’augmentation des revenus. 86 00:07:38,000 --> 00:07:45,360 À l’échelle du Groupe, tout ceci resteassez mineurs, puisque l’activité en Turquie représente moins de 2 % du total des encours du Groupe, 87 00:07:45,360 --> 00:07:52,080 et se compose essentiellement de TEB, une banque bien capitalisée, très liquide et qui bénéficie d’une forte collecte de dépôts. 88 00:07:52,080 --> 00:07:57,640 Passons à la banque de détail aux États-Unis, BancWest confirme sa bonne dynamique commerciale en 2018. 89 00:07:57,640 --> 00:08:03,280 Dans le courant de l’année, BancWest a cédé 43,6 % supplémentaires de First Hawaiian Bank, 90 00:08:03,280 --> 00:08:08,200 conservant à la fin de l’exercice une participation de 18,4 % qui a été vendue en janvier. 91 00:08:08,200 --> 00:08:14,480 À périmètre et changes constants, les crédits progressent de 1,6% et les dépôts, de 3,5%. 92 00:08:14,480 --> 00:08:21,520 Les actifs sous gestion dans la Banque privée sont en hausse de 4,8% à 13,7 milliards d’euros en fin d’exercice. 93 00:08:21,520 --> 00:08:28,200 BancWest poursuit la mise en œuvre de sa transformation digitale, avec déjà 30% des nouveaux comptes ouverts en ligne. 94 00:08:28,200 --> 00:08:31,760 Elle continue également de développer ses activités en coopération avec CIB 95 00:08:31,760 --> 00:08:37,880 avec plus de 50 transactions communes finalisées sur l’année ainsi qu’avec Personal Finance pour les crédits auto. 96 00:08:37,880 --> 00:08:47,280 Toujours à périmètre et à changes constants, les revenus progressent de 2%, en lien avec l’augmentation des volumes et les coûts augmentent légèrement. 97 00:08:47,280 --> 00:08:52,120 Au total, BancWest génère un résultat avant impôt de 819 millions d’euros, 98 00:08:52,120 --> 00:08:58,360 en hausse de 3,3% par rapport à l’an dernier, mais en baisse de 1,4% à périmètre et changes courants. 99 00:08:58,360 --> 00:09:04,760 En résumé, une forte croissance des revenus chez Europe-Méd et une bonne performance opérationnelle chez BancWest aux États-Unis. 100 00:09:04,760 --> 00:09:11,080 - Comment évoluent vos activités d’épargne et d’assurance, compte tenu du contexte de volatilité sur les marchés en fin d’année ? 101 00:09:11,080 --> 00:09:15,520 Nos activités d’épargne et d’assurance poursuivent leur développement en 2018. 102 00:09:15,520 --> 00:09:23,440 Nos actifs sous gestion ressortent à 1.028 milliards d’euros à fin décembre, soit une baisse de 2,2% sur l’exercice. 103 00:09:23,440 --> 00:09:31,240 Ils ont été impactés par un effet performance significativement négatif lié à la forte baisse des marchés financiers à la fin de l’année, 104 00:09:31,240 --> 00:09:36,240 malgré le bon niveau de la collecte nette, en particulier chez Wealth Management et l’Assurance. 105 00:09:36,240 --> 00:09:44,760 En 2018, nous avons aussi intégré les actifs sous gestion provenant de l’acquisition des activités d’ABN Amro à Luxembourg. 106 00:09:44,760 --> 00:09:49,720 Concernant tout d’abord l’activité d’Assurance, elle continue de bien se développer, 107 00:09:49,720 --> 00:09:53,120 avec en particulier une bonne performance en assurance protection en Asie. 108 00:09:53,120 --> 00:10:01,640 De plus, le lancement récent de notre offre d’assurance dommages, développée avec la Matmut, se traduit déjà par plus de 100 000 contrats, 109 00:10:01,640 --> 00:10:06,280 vendus dans notre réseau de détail en France depuis le mois de mai et notre partenariat avec Orange, 110 00:10:06,280 --> 00:10:08,880 pour l’assurance de téléphones, se révèle également un succès. 111 00:10:08,880 --> 00:10:14,720 En termes de résultats, les revenus de l’Assurance progressent de 6,6% grâce à une bonne dynamique commerciale ; 112 00:10:14,720 --> 00:10:21,680 mais ils sont impactés, comme indiqué auparavant, par l’effet ponctuel de la baisse des marchés sur des actifs valorisés en valeur de marché. 113 00:10:21,680 --> 00:10:24,320 Les coûts augmentent en raison du développement de l’activité 114 00:10:24,320 --> 00:10:31,000 et le résultat avant impôt apparaît optiquement plus bas en raison de la plus-value enregistrée en 2017 sur SBI Life. 115 00:10:31,000 --> 00:10:37,680 Sur une base comparable, le résultat avant impôt n’est que marginalement plus faible que l’an dernier, à presque 1,5 milliards euros, 116 00:10:37,680 --> 00:10:43,120 en raison de l’impact ponctuel déjà mentionné et que nous pourrions récupérer à l’avenir. 117 00:10:43,120 --> 00:10:45,240 Passons à la Gestion Institutionnelle et Privée. 118 00:10:45,240 --> 00:10:50,040 Comme je l’indiquais, Wealth Management a finalisé l’acquisition des activités d’ABN Amro au Luxembourg, 119 00:10:50,040 --> 00:10:54,080 qui vont renforcer son positionnement auprès des principaux entrepreneurs locaux 120 00:10:54,080 --> 00:11:01,200 Asset Management poursuit son industrialisation en déployant une solution d’externalisation de son informatique. 121 00:11:01,200 --> 00:11:07,400 Real Estate, de son côté, confirme une forte activité commerciale, particulièrement dans la gestion de fonds immobiliers en Allemagne 122 00:11:07,400 --> 00:11:11,560 et dans son métier de Conseil en Allemagne, en France et en Italie. 123 00:11:11,560 --> 00:11:18,600 En termes de résultats, les revenus de Gestion Institutionnelle et Privée progressent de 3%, tirés par l’activité Real Estate, 124 00:11:18,600 --> 00:11:25,280 mais ils sont impactés par l’évolution défavorable des marchés en fin d’année et l’entrée en vigueur de la règlementation MiFID 2. 125 00:11:25,280 --> 00:11:32,040 Les coûts augmentent plus rapidement, en lien avec le développement du métier et certains éléments non récurrents. 126 00:11:32,040 --> 00:11:37,800 Au final, le résultat avant impôt s’établit à 681 millions, en baisse de 24%. 127 00:11:37,800 --> 00:11:42,480 En conclusion, le développement de l’activité se poursuit dans nos activités d’épargne et d’assurance, 128 00:11:42,480 --> 00:11:46,360 mais subit l’impact de l’évolution défavorable de marchés en fin d’année. 129 00:11:46,360 --> 00:11:53,240 - Les marchés ont affiché une volatilité record au dernier trimestre. Comment cela a-t-il impacté les activités de CIB ? 130 00:11:53,240 --> 00:11:59,520 Notre CIB a été confronté à un contexte de marché très défavorable cette année, mais confirme ses positions de leader en Europe, 131 00:11:59,520 --> 00:12:05,720 , où il se situe en troisième position ex-aequo, maintenant sa part de marché mondial après une progression en 2017. 132 00:12:05,720 --> 00:12:09,400 CIB poursuit également son bon développement auprès des segments de clientèle ciblés, 133 00:12:09,400 --> 00:12:14,920 sur plus de 300 nouveaux groupes clients à l’échelle mondiale au cours des deux dernières années. 134 00:12:14,920 --> 00:12:24,520 Les revenus de CIB s'élèvent à 10,8 milliards d’euros, en recul de 7,5% par rapport à l’an dernier, avec des variations différentes selon les métiers. 135 00:12:24,520 --> 00:12:34,040 Commençons par Global Markets, dont les revenus sont en baisse de 15,4% dans un contexte peu porteur pour l’activité FICC en Europe, 136 00:12:34,040 --> 00:12:39,360 et un contexte de marché particulièrement défavorable pour Equity & Prime Services en fin d’année. 137 00:12:39,360 --> 00:12:47,560 Les revenus de FICC sont en recul de 21% sur l’année, sur une activité taux et crédit des clients faible en Europe en raison de la politique monétaire 138 00:12:47,560 --> 00:12:51,640 et une faible performance de l’activité change , en particulier dans les marchés émergents. 139 00:12:51,640 --> 00:12:56,560 Ce métier enregistre toutefois de bonnes performances sur le marché primaire et les produits structurés 140 00:12:56,560 --> 00:13:00,680 et FICC confirme sa première place pour les émissions obligataires en euros. 141 00:13:00,680 --> 00:13:08,120 Les revenus de l’activité Equities reculent de 6% sur l’année, du fait de l’impact de mouvements de marché extrêmes en fin d’année 142 00:13:08,120 --> 00:13:11,600 et d’une perte sur la couverture de dérivés sur indices aux États-Unis. 143 00:13:11,600 --> 00:13:16,760 Néanmoins, l’activité clientèle progresse sur les dérivés d’actions et le « prime brokerage ». 144 00:13:16,760 --> 00:13:25,840 Les revenus de Corporate Banking reculent de 5% mais ils progressent en fait légèrement hors plus-values enregistrées en 2017, 145 00:13:25,840 --> 00:13:32,360 impact du retrait de certains secteurs lié à notre politique RSE et effets de périmètre. 146 00:13:32,360 --> 00:13:39,120 Cash management et Trade finance poursuivent leur bon développement, consolidant leur position de leader en Europe 147 00:13:39,120 --> 00:13:46,320 et progressent bien en Asie. Nous confirmons également notre position de numéro 1 pour les crédits syndiqués dans la zone EMEA. 148 00:13:46,320 --> 00:13:50,680 Corporate Banking poursuit activement sa transformation digitale, 149 00:13:50,680 --> 00:14:00,680 comme l’illustre le succès de son acquisition de clientèle sur Centric, notre plateforme digitale, qui compte près de 10 000 clients à la fin de l’année. 150 00:14:00,680 --> 00:14:08,960 Les revenus de Securities Services progressent bien, en lien avec la forte dynamique commerciale et le gain de mandats majeurs. 151 00:14:08,960 --> 00:14:15,920 Concernant le digital, 40 processus ont déjà été automatisés par le métier, et 30 sont en voie de l’être. 152 00:14:15,920 --> 00:14:25,560 Passons aux coûts de CIB. Ils reculent de 1,3% grâce aux mesures d’économies, qui s’élèvent à 221 millions d’euros en 2018, 153 00:14:25,560 --> 00:14:29,640 avec la mise en place de plateformes partagées, de la digitalisation des processus de bout en bout, 154 00:14:29,640 --> 00:14:35,320 et de l’automatisation des opérations illustrée par le déploiement de 180 robots. 155 00:14:35,320 --> 00:14:39,280 Dans CIB, nous avons régulièrement baissé nos coûts sur les 3 dernières années. 156 00:14:39,280 --> 00:14:45,040 Le coût du risque diminue à un niveau bas, les dotations aux provisions étant partiellement compensées par des reprises. 157 00:14:45,040 --> 00:14:52,400 Au total, CIB dégage un résultat avant impôt de 2,7 milliards d’euros, en baisse de 21% par rapport à l’année dernière, 158 00:14:52,400 --> 00:14:58,880 l’impact négatif des marchés étant quelque peu atténué par la baisse des coûts et la bonne gestion des risques. 159 00:14:58,880 --> 00:15:04,440 Cependant nous devons intensifier la transformation de CIB pour améliorer sa rentabilité. 160 00:15:04,440 --> 00:15:11,080 - Vous êtes maintenant à mi-chemin de votre plan 2020, dans un environnement mondial contrasté. 161 00:15:11,080 --> 00:15:15,320 Que voulez-vous souligner plus particulièrement dans la mise en œuvre du plan à ce stade ? 162 00:15:15,320 --> 00:15:22,000 - Le groupe met en œuvre activement son plan 2020, dans un environnement que vous qualifiez à juste titre de contrasté. 163 00:15:22,000 --> 00:15:28,200 En fait, si la croissance économique reste favorable dans l’ensemble, on s’attend cependant à ce qu’elle décélère ; 164 00:15:28,200 --> 00:15:34,000 et les taux d’intérêt, qui sont particulièrement bas en Europe, ne devraient augmenter que graduellement. 165 00:15:34,000 --> 00:15:41,040 Capitalisant sur son modèle intégré et diversifié, le Groupe met en œuvre avec succès sa transformation digitale 166 00:15:41,040 --> 00:15:45,800 et mène des stratégies de développement différenciées dans ses trois pôles opérationnels, 167 00:15:45,800 --> 00:15:50,240 tout en conduisant en même temps une politique ambitieuse d’engagement dans la société, 168 00:15:50,240 --> 00:15:53,280 avec des initiatives visant à promouvoir sa responsabilité éthique, 169 00:15:53,280 --> 00:15:58,800 l’innovation sur le plan social et environnemental, et une économie bas carbone. 170 00:15:58,800 --> 00:16:04,680 Sur la base des résultats 2018 que je viens de commenter, il apparaît que Domestic Markets 171 00:16:04,680 --> 00:16:11,400 et International Financial Services ont tous deux une trajectoire très largement en ligne avec leurs objectifs 2020. 172 00:16:11,400 --> 00:16:16,800 CIB de son coté a été confronté à un contexte particulièrement défavorable en 2018 173 00:16:16,800 --> 00:16:23,760 et doit ainsi intensifier sa transformation afin de redresser sa trajectoire vers 2020. 174 00:16:23,760 --> 00:16:28,640 Commençons par Domestic Markets qui, comme je l’ai dit, est en ligne avec ses objectifs. 175 00:16:28,640 --> 00:16:32,200 Le pôle va continuer de mettre en œuvre son plan d’action pour accroître ses revenus, 176 00:16:32,200 --> 00:16:36,920 améliorer son efficacité opérationnelle et maintenir une gestion rigoureuse des risques. 177 00:16:36,920 --> 00:16:45,040 Domestic Markets va renforcer ses réductions de coûts en réalisant des économies récurrentes supplémentaires de 150 millions d’euros en 2020 178 00:16:45,040 --> 00:16:48,320 et nous voulons dégager un effet de ciseaux positif dès cette année. 179 00:16:48,320 --> 00:16:54,880 Au total, nous confirmons l’objectif de rentabilité avant impôt sur les fonds propres notionnels de Domestic Markets pour 2020. 180 00:16:54,880 --> 00:17:00,800 Malgré un effet de change défavorable, IFS est également en ligne avec son plan, qui vise une poursuite de la croissance 181 00:17:00,800 --> 00:17:03,000 et une amélioration de l’efficacité opérationnelle. 182 00:17:03,000 --> 00:17:09,760 Ici aussi, nous entendons intensifier les mesures de réduction de coûts, avec des économies récurrentes supplémentaires de 120 millions d’euros 183 00:17:09,760 --> 00:17:12,560 tout en dégageant un effet de ciseaux positif. 184 00:17:12,560 --> 00:17:19,040 La rentabilité des fonds propres notionnels avant impôt devrait augmenter à un niveau très proche de l’objectif initial 2020. 185 00:17:19,040 --> 00:17:28,520 Comme je l’indiquais, CIB a été impacté par un environnement particulièrement défavorable en 2018 qui a conduit à une diminution de sa rentabilité, 186 00:17:28,520 --> 00:17:35,040 malgré une baisse des coûts au cours des trois dernières années et les actions prises pour réduire les capitaux alloués. 187 00:17:35,040 --> 00:17:40,400 Pour intensifier sa transformation, CIB va privilégier trois grands axes : 188 00:17:40,400 --> 00:17:46,200 D’abord, une revue et l’arrêt éventuel de segments d’activité non stratégiques et insuffisamment profitables, 189 00:17:46,200 --> 00:17:52,320 avec un périmètre préliminaire d’environ 250 millions de revenus et un coefficient d’exploitation supérieur à 100 %, 190 00:17:52,320 --> 00:17:57,480 dégageant ainsi des économies de l’ordre de 250 millions d’euros en 2020 ; 191 00:17:57,480 --> 00:18:03,160 Ensuite, une amplification du processus d’industrialisation de CIB afin de réduire les coûts, 192 00:18:03,160 --> 00:18:08,600 ce qui dégagera des économies de coûts supplémentaires de 350 millions d’euros en 2020, 193 00:18:08,600 --> 00:18:13,680 portant les économies, sur les deux années à venir, à 850 millions d’euros, 194 00:18:13,680 --> 00:18:21,560 et troisièmement, une priorité donnée à une croissance encore plus sélective tout en renforçant encore les segments de clientèle visés. 195 00:18:21,560 --> 00:18:29,400 Nous avons donc ajusté la trajectoire 2020 de notre CIB en mettant l’accent sur une croissance rentable doublée d’un effort supplémentaire sur les coûts 196 00:18:29,400 --> 00:18:35,880 et de certaines sorties d’activités qui devraient nous permettre d’améliorer la rentabilité des fonds propres à un niveau proche de l’objectif initial. 197 00:18:35,880 --> 00:18:41,760 Au final, nous prévoyons une amélioration d’améliorer la rentabilité des fonds propres dans chacun des trois pôles opérationnels d’ici 2020. 198 00:18:41,760 --> 00:18:44,760 - Quelles sont alors vos prévisions à l’horizon 2020 ? 199 00:18:44,760 --> 00:18:51,840 - Le Groupe a actualisé ses estimations pour 2020 avec une croissance attendue des revenus supérieure ou égale à 1,5% par an 200 00:18:51,840 --> 00:18:59,040 contre 2,5% dans le plan initial et une augmentation de 600 millions des économies de coûts récurrentes à partir de 2020, 201 00:18:59,040 --> 00:19:02,240 pour un total cumulé de 3,3 milliards d’euros. 202 00:19:02,240 --> 00:19:07,680 Le Groupe prévoit pour ses actifs pondérés du risque une croissance d’au moins 2,5% par an au cours des deux prochaines années, 203 00:19:07,680 --> 00:19:17,360 mais une stabilité chez CIB. Nous prévoyons une gestion active du bilan qui comprend la vente de participations ou d’actifs non stratégiques. 204 00:19:17,360 --> 00:19:22,920 Par ailleurs, nous n’envisageons pas de nouvelles acquisitions. Ainsi en termes de gestion des fonds propres, 205 00:19:22,920 --> 00:19:29,320 nous prévoyons une génération organique de capital d’au moins 30 points de base par an après distribution du dividende. 206 00:19:29,320 --> 00:19:36,280 Sur ces bases, nous prévoyons une amélioration du rendement des fonds propres (ROE) à un niveau de 9,5% en 2020, 207 00:19:36,280 --> 00:19:40,600 équivalent à un rendement des fonds propres tangibles supérieur à 10,5%. 208 00:19:40,600 --> 00:19:44,680 Le ratio Common Equity Tier 1 atteindra au moins 12% en 2020. 209 00:19:44,680 --> 00:19:51,560 Au total, nous anticipons une hausse du résultat par action de plus de 20% entre 2016 et 2020, 210 00:19:51,560 --> 00:19:59,520 permettant une hausse du dividende par action de 35% sur la même période, compte tenu d’un taux de distribution de 50 %. 211 00:19:59,520 --> 00:20:03,880 - Jean-Laurent Bonnafé, Administrateur-Directeur Général de BNP Paribas, merci beaucoup ! 212 00:20:03,880 --> 00:20:05,000 - Merci à vous.